Acceder à la nouvelle version de NATUREMANIA.COM




Mal de dos : et si ša venait des pieds ?

Voir tous les Conseils santé l Ici


Vous pouvez aussi être intéréssés par : Sciatique : comment la reconnaître ? l Arthrose, les solutions naturelles à la portée de tous Stress, cervicalgies, arthrose et ordinateur l Comment bien choisir son ostéopathe l Douleurs vertébrales aiguës : ce qu’il faut faire et ne pas faire l Des roues et des roulettes pour soulager votre dos !

podoscope
Le pied constitue le socle dynamique qui nous relie à notre support terrestre et Il nous permet de maintenir une posture érigée, de nous mouvoir et de travailler avec nos mains de faire du sport et de vaquer à nos occupations quotidiennes.

Parmi les multiples causes du mal de dos largement évoquées dans mon article http://www.naturemania.com/naturo/conseilsante/pieds.html, je voudrais aujourd’hui revenir sur une cause très souvent négligée et pourtant capitale pour la compréhension et le traitement de ces douleurs sournoises qui nous gâchent la vie.

Votre pied, comme les pneus de votre voiture est destiné à supporter des charges importantes sur une longue durée : votre propre poids auquel s’ajoutent les objets que vous portez. Son affaissement et les déformations qui en découlent a pour causes essentielles des malformations de naissance (toute déformation de la tête au genou se répercute à son niveau), le surpoids (+++ attention à l’obésité infantile due à une alimentation déséquilibrée quantitativement et qualitativement), l’absence ou l’insuffisance d’exercice et de sport à tous les âges, la carence en vitamine D (fabriquée par l’exposition raisonnable de la peau au soleil) lire l’article : http://www.naturemania.com/naturo/conseilsante/soleil.html.

La prévention routière vous incite à faire vérifier la pression et l’état de vos pneus tous les mois si vous roulez beaucoup et au moins deux fois par an si vous roulez peu.

Mais pour le bon état de vos pieds, pratiquez-vous un examen régulier afin d’éviter les déformations et usures prématurées et douleurs invalidantes qui en résultent ? Probablement pas.

Je vous conseille dans cette fiche de procéder à un examen régulier de vos appuis plantaires pour vous et votre famille, tout au long de la vie, en complément au bilan ostéo-postural annuel que je préconise dans mon « programme anti-âge ». Il s’agit d’un examen qui entre dans les 12 temps de la méthode que j’enseigne dans  cadre de la prévention santé durable.

Quels sont  les praticiens habilités à effectuer le bilan ostéopathique et postural ? Ce sont les ostéopathes (bac +5), podologues, kinésithérapeutes, médecins ayant acquis une compétence et une expérience en posturologie.
Mais dans un premier temps je vous engage à effectuer vous-même l’examen de dépistage de base par l’observation et un simple test.


Chez l’enfant


Dans l’enfance, cet examen permet de dépister les déformations du pied soit causes soit conséquences de problèmes de genou, de bassin, de vertèbres, de déformations crâniennes ou de problèmes oculaires ou dentaires. Il s’agit d’une approche  posturale qui complète l’examen ostéopathique.

Comment effectuer vous même ce dépistage ? Observez l’usure des talons de chaussure. Une usure anormale, asymétrique est le signe d’une déformation du pied, qui à cet âge est le plus souvent fonctionnelle don réversible par un traitement adéquat.

Attention à ne pas laisser évoluer ces problèmes mécaniques car ils font le lit des déformations telles que scolioses, hyperlordoses lombaire et cervicale, cyphose dorsale ou au contraire inversion vertébrale.


Chez l’adulte


A partir de 40 ans, le dépistage des déformations des pieds est capital pour éviter l’apparition des déformations handicapantes que constituent le « hallux valgus » (appelé communément « oignon »), l’affaissement de la voûte antérieure du pied et la déformation des orteils « en marteau » avec à la clef, cors, durillons et arthrose.


Chez les seniors


A parti de 60 ans, il faut prendre soins de ses pieds comme de la prunelle de ses yeux. La formule « conserver bon pied bon œil » n’est pas une vue de l’esprit mais une réalité scientifique démontrée par les sciences sur lesquelles s’appuie la posturologie (lire l’article http://www.naturemania.com/naturo/conseilsante/bilanosteopostural.htm )


Comment procéder ?


Voici un test de contrôle podal simple à effectuer.

Précautions :

  1. si vous portez des semelles essayez avec puis sans semelles.
  2. Notez et comparez les résultats pour chaque pied.
  3. Munissez-vous d’un chronomètre.

Technique :

  1. Mains aux hanches, genoux bien tendus et verrouillés au départ, mettez tout le poids du corps sur un seul pied, décoller légèrement un pied et comptez combien de temps vous pouvez rester en équilibre, sans bouger le pied d’appui et sans bouger les mains (Nota : il faut regarder droit devant soi et ne pas regarder ses pieds).
  2. Si vous ne pouvez pas tenir plus de 10 secondes c’est que vous avez un problème.
  3. Si vous tenez moins de 5 secondes, il y a urgence, car le déséquilibre podal est la source de la plupart des chutes avec le risque majeur de fractures.

Exercice bis : le même exercice peut être exécuté les yeux fermés sous contrôle d’un praticien. Il permet d’évaluer le contrôle neuro-musculaire postural des capteurs plantaires. Un test précieux qui, intégré dans le bilan de contrôle périodique, a l’intérêt de pouvoir évaluer les progrès.


Spécial " mal de dos" l 110 conseils et exercices pour en finir avec le mal de dos

E-book l Prix : 8,20 euros l Au sommaire

Voir tous les Conseils santé l Ici


Par Guy Roulier. praticien de la santé durable : ostéopathe D.O., posturologue, ancien kinésithérapeute, naturopathe (D.N.) et phyto-aromathérapeute (D.U.), formateur en santé durable, auteur de livres sur la santé.


Accueil
Naturothérapie
Aromathérapie
Phytothérapie
Ecologie
Développement
durable
Ostéopathie
Mal de dos
Programmes
anti-stress
anti-âge
Librairie
numérique